réfection sièges en

réfection sièges en

Les différentes étapes pour la réfection de sièges en garnitures traditionnelles. sanglage en sangles jute pose des ressorts cousus sur les sangles, hauteur des ressorts en fonction des sièges guindage.

NetPilote création de site internet comité d'entreprise experts en sites dynamiques.

samedi 15 décembre 2018

Réfection de sièges en garniture traditionnelle

Les étapes d'une restauration de sièges

Les étapes d'une réfection de sièges fauteuils ou canapés en garnitures traditionnelles sont les suivantes :

  • sanglage en sangles jute ;
  • pose des ressorts cousus sur les sangles, hauteur des ressorts en fonction des sièges ;
  • guindage : on comprime les ressorts avec des cordes ;
  • pose de toile de jute (toile forte), on coud le haut des ressorts dessus ;
  • mise en crin : on applique du crin végétal : feuilles de palmiers nains séchées (origine Afrique du nord) ;
  • emballage avec toile d'embourrure (une toile de jute moins serrée que la toile forte) ;
  • mise en forme de la garniture, point de fond (couture des toiles de jute entre elles pour tasser le crin végétal). Fixation de la toile d'embourrure sur les traverses du siège ;
  • piquage à la main avec des carrelets courbes (grosses aiguilles) pour maintenir la garniture et raffermir les côtés (3 points sur arrière et côtés, 4 points sur devanture) ;
  • piqûre de crin : mise en crin animal (soie de porc ou crin de cheval). Cette opération génère le bombement définitif du siège en lui donnant une légère souplesse pour l'assise ;
  • mise en blanc avec une toile blanche ;
  • pose d'une ouate coton afin que le crin ne passe pas au travers et ne pique pas la personne qui s'assoit ;
  • pose du tissu, cloué à vif dans le cas d’une pose de galon en finition, ou replié si la finition est clouée.

La qualité pour une réfection pérenne


Pour la réfection d'un dossier de sièges, les étapes sont identiques, excepté la pose de ressorts qui varie selon les sièges (un fauteuil CLUB par exemple aura également des ressorts dans le dos alors que d’autres fauteuils n’en auront pas).

Une garniture traditionnelle doit être ferme et dure. Si elle ne l'est pas, c'est que le crin n'est pas serré, pas tassé. C'est la personne, en s'asseyant, qui tassera le siège et la garniture se creusera très vite. La garniture se ramollira à l'usage, elle ne pourra pas se ramollir si l'on n'utilise pas le siège.

CF TAPISSERIE
Retour en haut de page